FANDOM


N°7                         

 


Guérir ensemble
Saison 7, Épisode 19
7x19-7
Titre VO : It's a Long Way Back
Scénariste : William Harper
Réalisateur : Steve Robin
Diffusion
ABC : 28 avril 2011
TF1 : 15 février 2012
Guide des épisodes
précédent
"Aimer, prier, chanter"
suivant
"Là où on doit être"
Après un traumatisme, votre corps est plus vulnérable que jamais. C'est une période critique. Vous vous retrouvez avec beaucoup de monde autour de vous, médecins, infirmières, spécialistes, techniciens. La chirurgie est un sport d'équipe. Un effort collectif vers la ligne d'arrivée. Un effort pour vous remettre à neuf. Mais la chirurgie est aussi un traumatisme en soi. Et une fois l'intervention terminée, le vrai travail de guérison commence. C'est ce qu'on appelle la convalescence. La convalescence n'est pas un sport d'équipe. C'est une course de fond. C'est long, c'est épuisant, et solitaire. La durée de la convalescence dépend de la gravité des blessures. Et il reste parfois des séquelles. Malgré tous nos efforts, certaines blessures ne guérissent jamais complètement. On doit alors s'adapter à un tout autre mode de vie. Le changement peut être radical. Trop radical pour espérer un retour à la normale. Il peut même arriver qu'on ne se reconnaisse pas, comme si on avait vécu une métamorphose plutôt qu'une guérison. On est devenu une toute autre personne. Avec une toute autre vie.

Guérir ensemble est le 19ème épisode de la saison 7 de Grey's Anatomy et le 145ème épisode de la série.

RésuméModifier

Callie, qui s'est finalement réveillée, est dans l'impossibilité de voir son bébé qui est toujours en soins intensifs. Cet épisode est divisé en plusieurs parties : on découvre la fille de Callie (Sofia Robbins Sloan Torres) au fil des semaines. Son état et celui de sa mère s'améliorent, elles rentrent toutes deux à la maison à la fin de l'épisode. Alex fait venir des enfants africains envers lesquels Arizona s'était engagée, pour les opérer. Il y parvient grâce à un don de 200 000 dollars d'une patiente aussi riche que désagréable. Il espère ainsi devenir chef des résidents. À la suite du décès d'un patient, Adele Webber, dont l'état a empiré, est admise à l'essai clinique sur Alzheimer. Meredith falsifie illégalement son dossier pour qu'elle reçoive l'agent actif et non le placebo. Stark se montre particulièrement gentil et attentionné durant cet épisode, ce qui lui vaut de remonter dans l'estime de nombreux médecins, notamment April.

Personnages Modifier

Personnages principaux Modifier

InvitésModifier

AutresModifier

  • Ed Beckert (Newell Alexander)
  • Jon (T'Shaun Barrett)
  • Officier de police (Maurice Whitfield)
  • Pharmacienne (Anne Leyden)
  • Dr Knox (Payton Silver) (non crédité)

PatientsModifier

Musiques de l'épisodeModifier

  • Slow Motion par Little Red
  • These Broken Hands of Mine par Joe Brooks
  • Neighbors par Now Now
  • Love You Strongly par Amy Stroup
  • Vanderlyle Crybaby Geeks par The National

AnecdotesModifier

  • Le titre original fait référence à la chanson de The Ramones.

AudiencesModifier

  • États-Unis : 10,67 M
  • France : 7,3 M
  • Canada : 2,392 M

CitationsModifier

April Kepner Robert Stark) : Oh, j'ai réglé le problème par rapport au protocole de chirurgie néonat, vous voulez bien... arrêter de faire la gueule comme un ado.
Meredith Grey : Tu lui as brisé le cœur, en plus on croyait qu'il en avait pas, c'est très impressionnant !

Cristina Yang : Elle a des fils et des tubes partout. On dirait plus un poulet qu'un bébé. Un poulet sans plumes ni bec ni rien... Tu ferais mieux d'attendre. Qu'elle soit plus mignonne.
Callie Torres : T'es la pire marraine de tous les temps.
Cristina Yang : Tu m'as choisie !

Callie Torres Sofia) : Salut ma princesse. T'inquiète pas. Je suis comme toi, je suis pas en très bon état moi non plus. Mais je te promets qu'on va s'en sortir. On va très bien s'en sortir.

Adele Webber Meredith) : Vous l'aimez ? Si vous l'aimez vraiment c'est autre chose, je sais pas ce qu'il faut faire mais je crois que... je crois qu'il vous aime, Ellis, je crois qu'il est amoureux de vous. Alors si vous l'aimez pas je vous en supplie, rendez-moi mon mari.
Meredith Grey : Adele, c'est Meredith. Pas Ellis. C'est Meredith, la fille d'Ellis. Ellis est morte, elle nous a quittés.
Adele Webber : S'il vous plait, rendez-moi mon mari. S'il vous plait. Si vous l'aimez pas, rendez-le moi.
Meredith Grey : D'accord, oui, je vous le rend, il est tout à vous.

Richard Webber : Meredith, merci pour tout ce que tu as fait.
Meredith Grey : Oh mais j'ai rien fait, c'est un simple concours de circonstances.
Richard Webber : Tu as fait beaucoup. Tu as su la première et à partir de là tu l'as surveillée. Tu as fait tout ce que tu pouvais pour prendre soin d'elle. J'ai fait plein d'erreurs dans ma vie et il m'a fallu des années pour comprendre que tout ce que je veux c'est vieillir avec elle. Tu nous a donné la meilleure chance d'arriver à ce qu'on est en droit d'espérer. Tu as fait tout ce que tu pouvais.

April Kepner : Tout le monde parle de vous, vous savez. Les gens disent que vous êtes quelqu'un de gentil et brillant, compréhensif. Le docteur Robbins est devenue intarissable sur vos mérites. Ca me fait plaisir. Je suis vraiment contente que tout le monde commence à connaître le Robert que moi je connais, le Robert que j'apprécie. Laissez les gens vous apprécier.
Robert Stark : C'est "Docteur Stark".

Cristina Yang : J'arrive pas à croire qu'elle s'en va.
Owen Hunt : Ouais, elle est vraiment trop mignonne.
Cristina Yang : Non, Callie. C'était ma dernière patiente cardio. Est-ce que Teddy parle de moi au moins ?
Owen Hunt : Il est adorable ce bébé, non ?
Cristina Yang : Les traits minuscules combinés aux grands yeux déclenchent une réaction hormonale chez les humains. C'est physiologique. Ça nous empêche de les bouffer.

Miranda Bailey : Callie, Callie, oui, oui vous avez raison. Vous avez raison, c'est vrai que les voitures sont dangereuses pour les enfants. Ainsi que les... les étagères, et aussi les pigeons, les gens qui éternuent, la pluie, le soleil, le monde entier en veut à votre bébé. Mais dites-vous bien que vous n'êtes pas paniquée parce que vous avez eu un accident, vous êtes paniquée parce que vous êtes maman. C'est normal, ça passera. En partie en tous cas.

GalerieModifier

EpisodeModifier


Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .